Présentation






Parlons surtout de l'histoire d'une troupe de comédiens...

Le Théâtre Le Bout, à Pigalle, est dirigé par la troupe du BOUT, issue de l’association « Les Cousins d’Arnolphe » en hommage au vénéré Molière, c’est une troupe de comédiens humoristes, un lieu de spectacles au passé (et au présent prestigieux) et l’École du One Man Show Paris, la plus réputée en France depuis 21 ans.

Passez la petite porte d’entrée à la façade rouge et pénétrez dans la salle conviviale et chaleureuse, à la programmation impeccable et reconnue au niveau national. Accueil sympathique à votre arrivée :
  • soit pour y découvrir de jeunes pousses d’humoristes qui font partie des talents de demain. Depuis 15 ans, le Bout s’enorgueillit de découvrir et de faire exploser sur sa petite scène, plus que n’importe où ailleurs, quelques pépites de l’humour, chaque année : Gaspard Proust, Bérengère Krief, Shirley Souagnon, Baptiste Lecaplain, Constance Pittard, Fabrice Eboué, Anne-Sophie Girard, Les Colocataires… en quelques années, ces humoristes programmés au Bout durant plusieurs années, ont explosé et trouvé producteurs, programmateurs et fans.

  • soit pour y suivre un cours. Formation professionnelle, l’École du ONE MAN SHOW Paris, forme depuis 21 ans dans ses salles de spectacles les humoristes de demain et propose des formules très variées : interprétation comique, insertion et accompagnement professionnel, écriture de sketch ou improvisation. Des formules loisir existent également.


  • Aujourd’hui, le Théâtre Le Bout est la plus ancienne des petites salles d’humour à Paris (de moins de 60 places). Situé à Pigalle, le Bout regroupe environ 20 humoristes, comédiens, auteurs, metteurs en scène. En 15 ans, sa réputation n’est plus à faire.

    Comment cela est-il arrivé ?

    " Parce qu’on en avait marre de s’entendre dire, vous allez trop loin, c’est trop noir, c’est trop trash, c’est pas assez ménagère de plus ou moins 50 ans etc, etc. "
    Installé depuis trois ans au 6 rue Frochot dans le 9e à Paris, le local de L’Ecole du Café-Théâtre s’est peu à peu transformé en petit théâtre : scène, rideau, coulisses...
    D’où l’idée : mais merde au lieu de se plier aux programmations parfois conventionnelles des théâtres ou café-théâtres concernés par l'humour, quel meilleur moyen d'enfoncer le clou que de s'approprier une salle à soi et une totale liberté de création ?
    Du coup, amis, parents, voisins mettent les mains dans la peinture pour finir ce qui avait déjà été commencé. Projos, régie, bancs, façade... En un mois, ce que tout le monde appelait le Local des cours, devient le Bout.
    Depuis le 1er décembre 99, date officielle de l’ouverture du Bout, l’objectif est simple et radical : faire de cette toute petite salle de cinquante places un nouveau lieu de rendez-vous, novateur et sans comparaison dans le domaine du comique ; afficher sans complexe et publiquement une vision moderne, jeune et créative d'un genre souvent malmené à tort et à travers avec plus ou moins de distinction.
    Aussi, le Bout ne recyclera pas de vieilleries comiques désuètes : que du neuf et du pimpant, de l'inventif et du jamais vu, avec suffisamment de professionnalisme pour ne rien laisser au hasard.
    " Les Cousins d'Arnolphe " qui se sont illustrés par leur originalité au travers de pièces comiques, de one-(wo)man-shows et de spectacles pour enfants présentés sur la plupart des scènes parisiennes (Café de la Gare, Point-Virgule, Palais des Glaces, Blancs-Manteaux, Théâtre de Dix Heures, Trévise, Petit Hébertot, Déjazet, Lucernaire, Bobino, Grévin...) se devaient de créer un lieu à la mesure de leur ambitieuse différence. Tout est question d'image !
    " Aller au bout " serait, en quelque sorte, le mot d'ordre des créateurs de ce lieu.

    " Mais c’est qui ces mecs et ces filles ? "

    Jeune, moderne, créative et professionnelle, la compagnie se taille petit à petit une place dans le monde de l’humour grâce à son travail mêlant à la fois rigueur et folie. Dès 94, elle investit les hauts lieux du rire parisien : le Point-Virgule, Les Blancs-Manteaux, le Théâtre de Dix Heures, Le Palais des Glaces, Le Café de la Gare... Le Dejazet, le Lucernaire et d’autres grands théâtre s’intéressent également très vite à ces bosseurs allumés comme les appelle Marie-Caroline Burnat (ancienne directrice du Point-Virgule).
    De grandes personnalités, convaincues par le réel acharnement de l’équipe à faire reconnaître les qualités de l’humour, viennent les soutenir. Ainsi, Sylvie Joly se lance dans la mise en scène du duo L’Herbier Delimoges qui tournera pendant trois ans un peu partout en France. Yves Lecoq leur offre son coup de pouce. Philippe Bouvard les engage pour les Bouvard du Rire pendant une saison. Catherine Lachens quant à elle les suit depuis des années et reste une de leurs plus fidèles fans. Josiane Balasko vient s’asseoir sur leurs bancs pour les soutenir.

    Le local de l’Ecole du One Man Show Paris sera donc ouvert au public, et Le Bout naît ainsi le 1er décembre 99, grâce à l’initiative d’Alexandre Delimoges, William Pasquiet, Frédérique Lelaure, Franck Harscouët, quatre terroristes du rire de la compagnie "Les Cousins d’Arnolphe".
    Sophie Jézéquel et Nicolas Hirgair, anciens élèves de l’Ecole du One Man Show Paris, viennent très vite rejoindre la petite équipe et montent dans la foulée leur one-man-show avec Alexandre Delimoges.
    Puis d’autres élèves de l’Ecole mettent la pain à la patte pour faire fonctionner le groupe : Yoann Chabaud, Delphine Grand, Nicole Lascar, Bérengère Krief… pour ne citer qu’eux !

    Mais ne vous y trompez pas ! L’équipe du Bout n’est pas fermée à ses seules créations bien au contraire. En 99, grâce aux scènes ouvertes “Les Bouts d’Shows” organisées par le Bout, les 4 font la connaissance de Christophe Zinck, Fabrice Eboué, Jérôme Daran, David Salles. Ils étonnent, ils plaisent, on veut se connaître ou se reconnaître mieux. On organise des festivals tels "Fais-moi l’humour" (45 spectacles par an) ou “Le Marathon du Rire de Paris” (qui a découvert Gaspard Proust, David Buniak, Donel Jacks’man, entre autres).

    Aujourd’hui, le Bout regroupe ses 20 comédiens, auteurs, metteurs en scène et s’ennorgueillit de découvrir et de faire exploser dans sa petite salle, plus que n’importe où ailleurs quelques pépites de l’humour, chaque année : Gaspard Proust, Bérengère Krief, Shirley Souagnon, Baptiste Lecaplain, Constance Pittard, Fabrice Eboué, Anne-Sophie Girard, Les Colocataires…